Méthode de mesure basée sur l’injection et la réception d’une impulsion lumineuse à une même extrémité de la fibre. Cette méthode s’appuie sur les pertes engendrées par la diffusion de Rayleigh. Elle permet de visualiser et caractériser l’ensemble des éléments constitutifs de la liaison optique (Cartographie).
Principe: la majeure partie de la puissance optique se propage directement jusqu’à l’extrémité de la fibre, une faible quantité est rétro diffusée vers l’émetteur, à chaque évènement rencontré le long de la liaison.
Remarque: cette puissance lumineuse ainsi rétro diffusée subit à son tour un affaiblissement pendant son trajet de retour.
Réalisées à l’aide d’un Réflectomètre, ces mesures permettent d’apprécier les paramètres
suivants:
• La mesure de distance: consiste à déterminer la longueur de toute ou d’une partie d’une liaison optique. Cette mesure de distance est obtenue par mesure du temps mis par l’impulsion de lumière pour effectuer, dans la fibre, un trajet aller – retour;
• La mesure d’affaiblissement ou d’atténuation: la pente de la courbe de rétrodiffusion est proportionnelle à la valeur de l’affaiblissement de la fibre. Il est donc possible de mesurer l’affaiblissement de segments de fibre, les pertes dues aux épissures, aux connecteurs ou à d’éventuels défauts ainsi que l’affaiblissement global de la liaison;
• La localisation des défauts: le réflectomètre identifie et localise les défauts qui apparaissent sur la liaison, par exemple: cassure, mauvaise épissure, mauvaise soudure, connecteur défectueux, contraintes, etc;
• Les mesures utomatiques: certains réflectomètres disposent de cette fonction qui permet, par l’action d’une seule touche, de localiser et de mesurer toutes les caractéristiques de la liaison testée en quelques secondes (pertes aux épissures, atténuations linéiques, caractérisation).